Témoignage sur Pierre JOUBERT
par Bertrand Poirot-Delpech
paru dans le journal "Le Monde" le 23-01-2002

Bertrand Poirot-Delpech

LE DESSINATEUR Pierre Joubert est mort lundi 14 janvier à La Rochelle à l'âge de 91 ans.

Né le 27 juin 1910 à Paris, élève de l'Ecole des arts appliqués, Pierre Joubert a travaillé à l'Illustration avant de devenir, dès les années 1930 et tout le reste de sa vie, l'illustrateur vedette des publications pour le scoutisme et des éditions apparentées à ce mouvement. Il a mis en images des centaines de fictions d'(aventure pour jeunes, chez Marabout, Toison d'or, Hachette, Presse-Pocket, dans les séries Bob Morane. Mais sa signature reste d'abord associée à la collection d'Alsatia·Signe de Piste ", aux best-sellers de Guy de Larigaudie, Jean-Louis Foncine et Serge Dalens, dont le Bracelet de vermeil; Le Prince Eric et la suite se sont attirés des millions de lecteurs durant quatre générations, dans le monde entier.

A cause de son bref passage à Vichy où s'était transportée la direction des scouts en 1940, et des engagements de certains auteurs, on a pu prêter à Joubert un penchant pour l'extrémisme politique ou l'intégrisme religieux, sympathies qui n'étaient pas les siennes, et dont il se défendait.

Nourri d'héraldisme, de chevalerie, mais surtout maniaque du détail en matière de paysage, d'artisanat, de charpente, de matelotage (cf ses albums de marine, éd. Alain Gout), Joubert a créé un modèle stylisé d'adolescent de plein air, au corps élancé, aux mèches en bataille, qui plaide pour une vie de dépaysement, de loisir joyeux et fraternel, sans jamais recruter pour les cultes de la force qui ont pu s'en réclamer.

Au-delà du scoutisme, ce modèle a marqué l'air du temps durant plus d'un demi-siècle. Le style "unisexe" de la mode ou des coiffures se ressent des milliers d'adolescents gracieux typés par Joubert. Cette influence d'une étendue et d'une durée sans équivalent s'explique par une merveille de précision dans le trait en mouvement, et par le charme d'un attachement naturel au royaume de l'enfance.

Bertrand Poirot-Delpech,
Paru dans «Le Monde» le 23 janvier 2002