Err

Pierre PROBST et Pierre JOUBERT
bien plus qu'une collaboration
dans les albums de "LA VIE PRIVEE DES HOMMES"
une réelle amitié
Musée Lambinet de Versailles
28 avril - 16 septembre 2012
Je te revois encore ce matin d'octobre devant les grilles du Marche aux Livres du Pare Georges Brassens. Nous avions rendez-vous pour installer l'exposition dont tu partageais la vedette avec Pierre Joubert. Tu étais la, disponible, joyeux, la main tendue, toujours prêt a nous aider. Tu nous as fait partager ta passion pour le dessin, pour Gustave Dore, Albrecht Durer, Gustave Courbet et pour le cinéma muet et l'Egypte, dont tu aurais pu nous parler pendant des heures sans nous lasser tellement tu étais passionnant. Tu as parle de ton travail : Caroline et ses amis, Fanfan, Tim et Poum, et nous n'avions pas envie de te quitter car tu étais passionnant, mais tu revenais le dimanche pour une séance de dédicaces, pour le bonheur de tes fans très nombreux à venir te remercier. Ce jour-là tu m'as dédicace un petit album rose: Le noël de Pouf et Youpi, celui de mon enfance, car finalement ce fut la ma première rencontre avec toi. Lorsque, plus jeune, je me régalais des aventures de Pouf et Noiraud, pouvais-je imaginer a l'époque qu'un jour, bien des années plus tard, j'aurais l'immense bonheur de partager la vie de leur créateur ! Certes non.
Et comme j'ai aime te regarder travailler. J'étais toujours émerveillée de voir que d'un premier « gribouillage » jeté sur le papier allait naitre un dessin parfaitement maitrise, détaille, riche en couleurs et en anecdotes. Quelle tendresse dans tes albums, pleins d'humour et de gentillesse. Tu avais comme personne le don d'humaniser tes animaux tout en leur laissant les caractéristiques de l'animal. Tu as fait le bonheur de millions d'enfants et cela ne s'arrêtera pas car tes personnages sont intemporels.

Quand je parle de Caroline a quelqu'un qui a lu tes albums étant jeune la réaction jaillit, pleine de chaleur et d'émotion : « Caroline, c'est toute mon enfance et mes enfants, mes petits enfants adorent ». Et je dois avouer que cela me touche toujours énormément car c'est a chaque fois un hommage mérite que l'on te fait, a toi qui si modestement déclarais que ne sachant faire que cela tu n'avais aucun mérite a bien dessiner. Et tu mettais un point d'honneur à ne pas dessiner n'importe comment sous prétexte que tu dessinais pour des enfants.

Tu travaillais beaucoup, de l'histoire a la mise en couleurs, tenant a créer un nouvel album tous les ans car tu ne voulais pas, qu'on oublie Caroline. Tu te documentais toujours pour ne pas dessiner n'importe quoi. Tu avais énormément de respect pour ton travail…

Françoise Probst

A l'heure du livre numérique, nous nous rendons compte de l'importance de défendre toutes les formes de lecture. Par leur diversité, elles démultiplient nos portes d'accès à l'imagination et à la connaissance. Parmi elles, la littérature pour enfants joue un rôle singulier; elle permet aux plus jeunes de se construire un univers qui les nourrira tout au long de leur vie. Dans ces livres, l'expérience est multi-sensorielle. Le sens des mots et de l'histoire se conjugue avec la couleur, les dessins ou la texture des matériaux. Cet apprentissage est capital. II nous a donc semble tout particulièrement important de rendre hommage à un auteur emblématique qui a marque les jeunes années de plusieurs générations et de mettre en perspective son parcours créatif, son sens original de la narration, de la composition, de la couleur et de l'expressivité de ses petits personnages.

Pierre Probst est un illustrateur de grand talent qui, en consacrant une grande partie de sa vie a inventer des histoires pour enfants, a su mettre en scène des héros qui figure nt, encore aujourd'hui, parmi les plus grandes références de la littérature enfantine. 60 ans après la naissance de Caroline et de ses petits amis et prés de 40 millions d'albums vendus plus tard, l'œuvre de Pierre Probst, traduite dans toutes les langues, demeure un classique absolument incontournable.

Avec ses différentes créations, Pierre Probst emmène les enfants et parfois leurs parents qui les accompagnent dans leurs premiers pas de lecteurs, dans un monde imaginaire qui, loin d'être superficiel, représente une société ou la tolérance est la valeur centrale. Les petits animaux entourant l'héroïne de Pierre Probst, qui assume leur responsabilité, sont autant d’expressions de la diversité dont les enfants font inconsciemment I' expérience. Avec, bien sur, les idées les plus farfelues invitant les enfants, des leur plus jeune âge, a cultiver leur sens de la créativité, c'est certainement cette omniprésence normalisée de la différence qui représente une des clés d'entrée de l'œuvre très riche de Pierre Probst que nous vous invitons vivement à redécouvrir.

François de Mazières, Maire de Versailles

Caroline, L'univers de Pierre Probst
du 28 avril au 16 septembre 2012
Musée Lambinet à Versailles
de 14 h à 18 h tous les jours, fermé le vendredi

Lorsque l'on pense à Pierre Probst, on pense tout de suite à Caroline, petite fille malicieuse, vive et déterminée, entourée de ses amis animaux. C'est en effet ce personnage emblématique, mais aussi toute une œuvre riche que l'exposition de Versailles souhaite mettre en lumière et donner à voir le travail d'un homme accompli qui a donné à la littérature jeunesse ses lettres de noblesse. D'abord publicitaire, avec de nombreuses réalisations à son actif, puis illustrateur de livres pour enfants, Pierre Probst est le reflet d'une époque dont il a sensiblement modifié le visage. Par son travail aux éditions Hachette, où il a été tour à tour dessinateur réaliste autour de l'Histoire (la série La vie privée des Hommes) et de la nature (avec entre autres Le monde des animaux), ou bien en tant que créateur de Caroline, de Fanfan et de tous leurs amis: Pouf, Noiraud, Youpi, Bobi, Pitou, Kid, Boum, Eglantine ou encore Plouf, Tim et Poum.

PIERRE PROBST EN ONZE DATES :

1913 : Pierre Probst naît à Mulhouse le 6 décembre.
1937 : Après avoir suivi l'école des Beaux-Arts de Mulhouse, il se marie et s'installe à Lyon où il ouvre un atelier de publicité « Les graphistes Lyonnais ».
1941 : Fait prisonnier pendant la guerre, il parvient à rentrer à Lyon où il rencontre Roger Roux avec qui il réalise ses premières illustrations de livres pour la jeunesse aux éditions du Puits-Pelu, a Lyon.
1945 : Il travaille avec Marie-Reine Blanchard sur Bibiche en Alsace, et Bibiche et François en voyage, ses deuxièmes expériences en matière d'illustration jeunesse.
1946 : Il s'installe en région parisienne, d'abord dans l'est parisien, avant de choisir La Garenne-Colombe où il demeurera jusqu'à sa mort.
1950 : Il commence à travailler chez Hachette pour la Bibliothèque Verte en illustrant Rose et ses sept cousins, puis Bimbi à la ferme dans la Bibliothèque Rose. Didier Fouret, directeur d'Hachette Jeunesse, lui demande de travailler pour la nouvelle collection « Les albums roses », inspiré des Little Golden Books anglo-saxons.
1951 : Pitou la petite panthère, est le premier album paru dans la collection « Les albums roses ». Textes de Didier Fouret.
1953 : Publication d'Une fête chez Caroline, premier des« Grands Albums Hachette» et première histoire de Caroline, qui réunit tous les petits animaux des «Albums Roses» autour d'elle.
1966 : Publication de Fanfan et sa péniche, le premier album de Fanfan.
1976 -1987 : Il travaille sur la série « La vie privée des Hommes» dont il illustre le premier volume «La vie privée des hommes au temps des chevaliers et des châteaux forts », et six volumes en tout.
2007 : Pierre Probst s'éteint le 12 avril 2007. Il travaillait encore et préparait Caroline et l'invisible Bobi, qui aurait été le 45ème volume des aventures de la célèbre fillette.

Retrouvez le catalogue de l'exposition,
rétrospective complète de l'oeuvre de Pierre Probst
[ Cliquez ici ]
LE PARCOURS DE L'EXPOSITION
Décomposée en huit salles thématiques et une salle de projection, l'exposition donne une vision la plus complète possible du parcours singulier d'un dessinateur passionné, depuis ses travaux de jeunesse jusqu’à l’œuvre qui l'occupa toute la fin de sa vie, celle de la célèbre Caroline.

Salle 1 : Ses travaux de jeunesse
Avant de se lancer dans l'illustration jeunesse, Pierre d'abord à Mulhouse avec son beau-père puis à Lyon atelier. Il illustre alors de nombreuses revues, cartes catalogues de meubles et réalise même une planche documents d'époque et des réalisations à l'encre ou à la un travail appliqué et sensible.

Salle 2 : Le monde animal
Des petits albums roses aux encyclopédies : ils sont omniprésents dans son travail et il a toujours pris un plaisir très vif à les dessiner. Cette partie de l'exposition se propose de revenir sur les débuts de Pierre Probst aux éditions Hachette où pour « Les petits albums roses» il crée les petits animaux qui entoureront bientôt Caroline. Sont également mis en lumière ses travaux réalistes pour les ouvrages de vulgarisation scientifique édités chez Hachette à cette époque : L’encyclopédie pour les Enfants de France, et Le Monde des Animaux. Suivront beaucoup d'autres ouvrages réalistes sur le monde animal dont de nombreux originaux sont visibles.

Salle 3 : L'Histoire
Une partie méconnue de son travail mais pourtant tout à fait remarquable concerne les ouvrages que Probst a réalisés sur l’Histoire à partir des années soixante-dix, quand Hachette souhaitait mettre en place une série historique encyclopédique à destination des jeunes. Passionné d’Histoire, il réalise six volumes de la série et produit des illustrations saisissantes de réalisme. Elles montrent le talent de Pierre Probst à mettre en situation des personnages et témoignent d'un réel perfectionnisme dans le documentation.

Salle 4 : Apparition de Caroline
Elle avait fait une brève apparition dans les «Albums Roses », mais dès 1953, elle prend le devant de la scène. L'album « Une fête chez Caroline » dans la toute nouvelle collection des « Grands Albums Hachette» réunit tous les animaux autour d’elle et lui permet de s'embarquer dans quarante-quatre aventures. De nombreux originaux permettent aux visiteurs d'appréhender son univers tout particulièrement à ses débuts avec des albums tels que « Caroline en Europe » ou « Caroline sur la lune ».

Salle 5 : L'évolution du trait de Pierre Probst
Après 50 ans d'existence, Caroline est toujours une petite fille dynamique et malicieuse, mais elle a tout de même évolué. Comment ? Cette salle se propose de répondre en mettant en relief le travail du dessinateur sur un personnage qu’il a suivi de nombreuses années.

Salle 6 : Caroline
Une salle pour apprécier Caroline sous toutes ses formes. Dessins, originaux, produits dérivés. Une salle pour rêver au monde Caroline

Salle 7 : Caroline
Cette salle présente, entre autres, des croquis et esquisses de Caroline et l'invisible Bobi, le dernier ouvrage auquel Pierre travaillait et qui n’a jamais été achevé. Des dessins d'une grande sensibilité réalisés par un homme de plus de quatre vingt dix ans toujours aussi talentueux.

Salle 8 : Fanfan
On ne saurait oublier Fanfan, ce petit garçon débrouillard et malicieux, pendant masculin de Caroline, que Probst adorait. Au travers de six aventures, ce personnage un peu laissé de côté durant de nombreuses années, connaît un nouveau succès depuis la réédition de ses aventures.

Salle de projection
Un documentaire de 25 minutes réalisé par Patrick Dillis sera projeté durant toute la durée de l'exposition. Il permet d'aborder le travail sur Caroline à travers les yeux de son créateur.
[ Vous projetez d'organiser une exposition Pierre Joubert, Pierre Probst, Patrice Pellerin, ...dans votre ville, contactez le commissaire de ces expositions : Guillaume Pahlawan en Cliquant Ici ]